Sleeping beauties - Stephen King / Owen King



         Chronique littéraire


Titre : Sleeping Beauties
Auteurs : Stephen King et Owen King
Genre : Roman fantastique
830 pages en broché Albin Michel


Sleeping beauties - Stephen King / Owen King roman épouvante thriller suspens aurora

Avant de vous délivrer mon avis sur Sleeping Beauties, il faut que j'avoue quelque chose : je suis une grande fan de Stephen King. J'ai d'ailleurs comme objectif (lointain) de réussir un jour à lire tous les romans qu'il a publiés. Mon entourage est au courant et m'offre souvent un "King" pour les occasions spéciales.

Celui-ci ne m'a pas été offert mais simplement prêté. Je lis en général assez vite ce genre de livres mais là ce fût une autre histoire. Je ne vous en dis pas trop au risque de spoiler le reste de la chronique 😉. D'ailleurs en parlant de spoiler : vous pouvez lire cet article sans crainte, seule la partie "dénouement" contient des éléments déterminants pour l'intrigue et je l'ai bien matérialisée.


    Mes attentes :

Je l'ai déjà dit : je suis habituée au style de Stephen King pour avoir déjà lu de nombreux livres de cet auteur. Même si je suis un peu plus réservée sur certaines de ses nouvelles je n'ai jamais été déçue par un de ses romans. Je m'attendais donc ici à passer un bon moment.

Voici en vrac ce qui caractérise en général ses ouvrages :

  • Des péripéties nombreuses, souvent inattendues. Cela permet de maintenir un rythme intéressant et pousse le lecteur à ne jamais lâcher le livre, et tant pis pour son capital sommeil. 
  • Quelques longueurs dans la première moitié des romans mais elles permettent de poser les personnages et l'environnement parfois complexe. Personnellement cela ne me dérange pas mais je comprends tout à fait les personnes que cela rebute.
  • Un contexte de base tout à fait réaliste qui se remplit progressivement d'évènements fantastiques.
  • Des personnages bien construits, parfois trop nombreux à mon goût, mais jamais aucun détail n'est laissé au hasard de ce côté là.
  • La fin est souvent inimaginable. Même quand vous avez pensé à tout un tas de fins très très très surprenantes et improbables, eh bien le vrai dénouement est encore plus étrange et inattendu. Stephen King n'est pas le roi du fantastique pour rien.
Sleeping Beauties a été coécrit par Owen King, le fils de Stephen King. J'étais donc curieuse de découvrir ce travail effectué à quatre mains.

La thématique est annoncée dès le résumé: les hommes peuvent-ils survivre dans un monde sans femmes. Si le roman avait été écrit par un auteur inconnu je n'aurais pas du tout été attiré par ce sujet car, bien qu'étant une femme, je sature un peu d'entendre parler de féminisme partout. Mais bon, on ne pourra pas reprocher à ce livre, paru en 2017 pour sa version originale, de ne pas s'intégrer dans l'actualité.

    Les personnages :

Ils sont très nombreux dans ce récit fantastique. Pour vous rendre compte, les auteurs ont mis une liste à la fin du livre. Il y a en tout 72 noms, répartis en 3 lieus. Tous n'ont pas un grand rôle à jouer dans l'histoire et je trouve qu'on aurait pu gagner en clarté si il y en avait moins.

En effet, certaines personnes forment des "groupes". Leurs activités et objectifs sont les mêmes. Le fait de dépeindre chaque caractère séparément instaure quelques longueurs, inutiles à mon goût. L'histoire n'aurait pas été moins riche si des personnages peu importants étaient apparus en cours de route et qu'on ne connaissait pas leur métier précis ou leurs préférences alimentaires par exemple.

Globalement tous les personnages ont un petit quelque chose d'attendrissant pour "les gentils" ou d'énervant voir détestable pour "les méchants". Ils sont tous décrits assez (trop) précisément mais il faut un peu de mémoire pour se souvenir de quel nom correspond à quel personnage, c'est ce qui m'a posé le plus de problèmes, d'autant plus que j'ai mis un certain temps à lire ce livre comme vous le découvrirez plus loin. Ma mémoire m'a parfois joué des tours.

L'évolution de la famille Norcross est intéressante à suivre mais je trouve dommage que l'on n'en sache pas plus à la fin. On peut les suivre durant tout le livre mais on devine à peine ce qu'ils deviennent et le sort de leur famille après le dénouement, j'étais un peu déçue sur ce point. Pour moi ils faisaient partie des protagonistes.

Evie Black est la seule à détenir un pouvoir, le seul personnage fantastique donc. Elle est très bien travaillée et on en apprend de plus en plus à son propos au fil des pages. J'aurais apprécié plus de détails sur son apparition, savoir qui l'a envoyée par exemple mais le mystère est parfois profitable dans ce genre de roman. Si le lecteur avait connaissance de trop de détails l'histoire ne serait plus la même.

    L'intrigue :

Le démarrage est rapide, on entre vite dans le vif du sujet avec des phénomènes de plus en plus paranormaux. Ensuite la nécessité d'installer le décor et les très nombreux personnages provoque quelques longueurs, encore que j'ai déjà vu bien pire. Les auteurs s'en sont plutôt bien sortis ici.

Les évènements s'enchainent plutôt bien et toutes les femmes s'endorment progressivement, nous faisant découvrir quelques détails de leur quotidien au passage. Jusqu'ici j'était plongée dans l'histoire et je devais me forcer à fermer le livre pour aller profiter de mon lit douillet. Et c'est alors que s'est produit le drame : un gros blocage.

Je devais déjà avoir lu une bonne moitié de ce pavé quand j'ai bloqué pour la première fois, car oui je n'ai pas eu qu'un seul blocage! Je n'ai pas d'explication mais je pense que ce sont les nombreux aller-retour entre les deux mondes qui m'ont fait décrocher. Après quelques semaines j'ai réussi à me replonger dans l'histoire, non sans effort au départ, et tout s'est bien enchainé jusqu'à une centaine de pages de la fin. 

On est alors tout prêt du dénouement mais je trouve pour le coup qu'il y a quelques longueurs superflues à ce point du roman. Les évènements qui se déroulent dans le monde des femmes n'apportent rien à l'intrigue générale à mon avis… si ce n'est un peu de suspens avant de connaître la fin. Après une nouvelle pause, plus courte cette fois, je me suis forcé à finir le roman.

J'aimerais vous dire que cela valait le coup, mais ce n'est pour moi pas le cas. Plus de détails dans la partie suivante.


    Le dénouement :

    ATTENTION SPOILER

Difficile de parler du dénouement sans donner aucun élément qui gâcherait l'intrigue. Je vous conseille donc de ne pas lire cette partie si vous n'avez pas encore terminé Sleeping beauties. (N'oubliez pas de lire la conclusion quand même 😉)

Je suis un peu mitigé sur la fin du livre. Voici donc quelques unes de mes remarques :
  • Les combats sont sanglants et trash, comme à l'habitude de Stephen King. J'ai apprécié retrouver cette petite touche d'horreur à ce moment du roman.
  • La mort de certaines ex-détenues dans le monde des femmes m'a un peu plus attristé, peut-être que c'est ça la solidarité féminine 😁. On va dire que ça équilibre un peu la balance homme/femme des disparitions.
  • J'ai bien aimé le petit suspens quand les hommes du commando armé arrivent enfin devant la cellule d'Evie. On ne comprend plus vraiment si elle doit mourir ou vivre pour sauver les autres femmes, cela apporte un peu de flottement et une envie de connaître la suite.
  • Au moment du choix des femmes je trouve que cela a été trop rapide. J'aurai apprécié plus de débat entre elle. Pour tout vous dire je m'attendais à un genre de rébellion d'Elaine, qui n'est pas venu.
Je pourrais en ajouter pleins d'autres mais je pense avoir dit l'essentiel, le plus important du moins.

J'ai une dernière remarque, concernant cette fois la fin du livre : la dernière partie sur le réveil.
Pour moi soit cette partie est de trop, soit elle n'est pas assez travaillée. 

Je m'explique : On nous lance tout un tas d'éléments à la figure. On n'est pas loin du un paragraphe pour un personnage. Vu la longueur du roman (plus de 800 pages) je pense qu'on n'était plus à une vingtaine de pages en plus afin de mieux préciser la situation de certaines personnes, notamment les Norcross, comme je l'ai déjà dit plus haut. On aurait aussi pu avoir un simple épilogue disant que tout va bien pour certains et mal pour d'autres car clairement on n'apprend plus grand chose dans les derniers chapitres.

    Conclusion :

Vous l'aurez compris, ce livre n'a pas été un coup de cœur pour moi : trop de personnages, quelques longueurs et une partie finale pas extraordinaire … en bref je reste un peu sur ma fin.

La morale sur le comportement des hommes en opposition à celui des femmes est je pense un peu exagérée (volontairement je suppose). J'avais un peu peur du côté féministe mais on peut tout à fait lire le livre comme un roman fantastique et profiter du suspens sans se sentir oppressé par ce point.

D'une manière générale je préfère les vieux Stephen King, plus surprenant et moins dans d'actualité, et Sleeping Beauties ne fait que confirmer cette impression.

Si vous aimez cet auteur, vous pourrez tout de même passer un bon moment avec ce roman dont le style reste très travaillé. Mais ne vous attendez pas à lire le meilleur livre de votre vie. Je vais pour ma part en entamer un nouveau, d'un auteur différent, de ce pas pour oublier ma semi-déception. J'espère que sa critique sera plus positive que celle-ci.


Voilà j'espère ne pas vous avoir soulé avec cette chronique un peu longue (si vous lisez ceci c'est que vous en êtes venus à bout en tout cas😆) mais j'avais beaucoup de choses à vous dire aujourd'hui. On se retrouve bientôt pour de nouveaux avis ici ou ou des photos .

👋

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

La veuve des nuits de noces - Alexa Keas

De fleurs en fleurs

Les Tulipes