Protocole Goga - Mehdi Marion

    Chronique – Thriller


Je viens de découvrir un formidable auteur avec le roman Protocole Goga. Il s’agit de Mehdi Marion. Je ne pense pas me tromper en avançant qu’il est fan de Stephen King car les références sont nombreuses dans son roman. Son style ressemble un peu à celui du maître de l’horreur, surtout au niveau du rythme et des personnages.

Vous me connaissez, je suis une fan de longue date de Stephen King (vous pouvez le constater ici) et je ne peux donc que le devenir de Mehdi Marion !


Titre :Protocole Goga
Auteur : Mehdi Marion 

Genre : Roman thriller 

247 pages en auto-édition


Protocole Goga met en scène un groupe d’adolescents cherchant à se faire peur. Autour d’un feu de camp les habitués révèlent à Charly, le nouveau, l’existence d’un ermite un peu particulier – nommé Goga - qui se cacherait dans les bois. S’ensuit une chasse à l’homme où tout ne va pas se passer comme prévu.  L’auteur nous plonge dans une angoisse totale, qui empêchera même les plus fatigués d’entre vous de poser ce roman avant d’en connaître l’issue. Je me suis pour ma part régalée avec cette lecture et surtout, quelle fin !!!


Protocole Goga met en scène un groupe d’adolescents cherchant à se faire peur. Autour d’un feu de camp les habitués révèlent à Charly, le nouveau, l’existence d’un ermite un peu particulier – nommé Goga - qui se cacherait dans les bois. S’ensuit une chasse à l’homme où tout ne va pas se passer comme prévu.

L’auteur nous plonge dans une angoisse totale, qui empêchera même les plus fatigués d’entre vous de poser ce roman avant d’en connaître l’issue. Je me suis pour ma part régalée avec cette lecture et surtout, quelle fin !!!

Je vous en dis plus juste en dessous 😉

    Les personnages :


Charly, qui vient d’emménager dans la région, est le premier présenté. On le voit comme un peu timide mais on pressent qu’il va vite se détendre. C’est effectivement le cas. Son personnage se révèle assez drôle et par moments touchant. Je l’ai bien aimé et j’ai espéré qu’il ne lui arriverait rien de grave.

Les autres adolescents du groupe de Protocole Goga sont au nombre de 6 :

  • Walter : il a un rôle de chef de groupe. Je l’ai trouvé un peu mystérieux, je ne savais pas vraiment si on pouvait lui faire confiance ou non. J’ai maintenant la réponse à ma question mais je ne vous la dirai pas 😛
  • Jake : il est peureux et c’est peut-être le seul pour qui je n’ai pas ressenti grand-chose. Ce n’est pas le protagoniste et je pense qu’il fait plutôt de la figuration.
  • Cochonou (ou PJM) : C’est le cliché d’une personne qu’on a certainement tous rencontré au moins une fois : l’ado, (un peu) trop gros, et qui passe son temps à balancer des blagues salaces. Son caractère m’a cependant attendrie et je l’ai bien aimé.
  • Carrie ( eh oui je vous avais prévenus pour les références à Stephen King 😉 ) : C’est la première de la classe, mais qui se révèle plus sauvage une fois sortie de l’école. Je l’ai trouvée sympathique, surtout que Charly l’apprécie lui aussi.
  • Trisha (Trish pour les intimes) : Elle est la dealeuse de cannabis et par conséquent elle permet d’égayer un peu la bande de jeunes. Ses nombreuses joutes verbales avec Cochonou m’ont bien fait rire, j’en garde donc un bon souvenir.



    L’intrigue :


Il m’est assez difficile de commenter Protocole Goga sans vous spoiler… Je vais tout de même essayer, vous n’êtes pas sur cette chronique pour rien.

La mise en place de l’histoire peut paraître un chouilla longue mais cela ne m’a pas dérangée. J’étais déjà happée par l’envie de tout comprendre : Qui est Goga, est-ce qu’il existe vraiment, comment va se passer la traque ,… tant de questions dès les premiers chapitres.

Ensuite une fois que les protagonistes passent à l’action, tout va très vite. Je n’ai personnellement pas supporté le suspense très longtemps et ai fini le roman en lisant la deuxième moitié d’une traite.

Petit fait original, l’auteur nous propose à un moment de lire un passage soit dans l’ordre chronologique (en allant lire la dernière section du livre avant de poursuivre), soit de garder un passage pour la fin et ainsi suivre l’ordre du roman. J’ai fait le 2eme choix, en ayant peur du spoil, mais en fait le passage en question est un peu comme une nouvelle qui s’intègre dans la chronologie du roman. Vous pouvez donc la lire quand vous le voulez, ça ne change pas grand-chose.



    Le dénouement :


Là encore, c’est bien difficile d’en parler. Je vais me contenter de vous dire que je l’ai adoré, il est digne d’un bon roman de Stephen King, c’est-à-dire qu’on ne comprend pas tout de suite ce qu’il se passe. Il faut quelques pages pour réaliser qu’on en est vraiment à la fin de l’histoire.

Le dénouement de Protocole Goga est vraiment très bien fait et pour vous donner un vraiment tout petit indice, c’est le genre de fin qui donne envie de relire le livre tout de suite pour comprendre tout ce qui s’est passé … N’insistez pas, je n’en dirai pas plus !



    Conclusion :



Mehdi Marion a su conquérir mon cœur de lectrice avec ce roman et son style à la Stephen King. Les personnages sont pour la plupart attachants et le huis clos au sein de ces bois rend l’intrigue vraiment prenante. La fin est un chef-d’œuvre également, elle ne vous laissera pas de marbre, ça c’est sûr.


Après un tel roman, il m’est difficile de vous conseiller une lecture en particulier, je vais donc me contenter de vous inciter à découvrir pleins d’autres thrillers sur cette page 😉. 

A bientôt pour de nouvelles chroniques 👋

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

L'institut - Stephen King

L'ours et le Rossignol - Katherine Arden

Un assassin parmi nous – Shari Lapena